Phototormenta


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La légende du 25 mai ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cyclone30
Ligne de grain
Ligne de grain
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 24
Localisation : Toulouse ( Nîmes durant l'été )
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 28/04/2010

MessageSujet: La légende du 25 mai ?    Lun 26 Mai - 17:42

Parait-il que cette date du 25 mai représente quasiment chaque année une journée phare pour la plupart des chasseurs. Une légende ?
En ce 25 mai 2014, une petite situation instable était modélisée sur la région Midi-Pyrénées. En matinée, sur Toulouse, ciel couvert, quelques précipitations autour de 9h. Bref, tout ceci risque d'être bien mou et de sentir la crasse.

16h, la couche nuageuse s'est bien morcelée, Blagnac relève 22°C, avec un Td autour de 10°, 12° pour Auch. Le premier orage nait entre les Pyrénées-Atlantiques et et Hautes-Pyrénées, et remonte très lentement vers le Gers. Rien ne presse, nous nous rejoignons avec Vincent et Louis à 17h en parfaite synchro.

Direction L'Isle-Jourdain, à l'extrème Est du Gers. Cet orage continue de remonter, et à même tendance à dévier légèrement du flux d'après les images radar. A l'avant, la convection tente également de prendre forme.
1-


Une aspiration très nette est visible sur la face Nord ( à droite ).
2-


Après quelques minutes de réflexion, nous remballons le matériel pour essayer de nous placer au Nord de la cellule orageuse. Nous partons alors direction Cologne. Et là-bas, énorme surprise, c'est un arcus phénoménal qui nous attends !
3-


Panorama de 4 clichés sur la quasi-intégralité de l'arcus.
4-


L'activité électrique est assez faible mais quelques impacts surgissent de temps en temps à l'avant.
5-


La structure se rapprochant, nous nous replaçons alors plus vers le Nord-Est, direction Cox en Haute-Garonne. Et encore une fois, la structure est somptueuse ! Soupçon de supercellule, les clichés de PPF sèment encore plus de doute. Le time-lapse de Louis nous en dira peut-être un peu plus.
6-


L'inflow se fait très bien sentir, le vent est de secteur NW, dans notre dos.
7-


8-


Le flux est très lent, ce qui nous facilite la tâche. Nous nous replaçons une troisième fois à Montech, plus au Nord-Est, en Tarn-et-Garonne. L'arcus multicouche fonce toujours droit sur nous. Mais une belle ligne de convergence se met petit à petit en place plus à l'Est. Le ciel s'assombrit de plus en plus, l'activité électrique est toujours bien présente. Direction Montalzat, au Nord de Montauban. L'arcus est toujours assez impressionnant, et la foudre ne manque pas durant le trajet.
Arrivé à destination, celle-ci finit néanmoins par disparaitre petit à petit. L'orage lâche ses derniers impacts.
9-


10-


Nous avons pris un temps le choix de remonter vers Cahors pour espérer obtenir quelques clichés supplémentaires, mais nous faisons rapidement machine arrière en zieutant les dernières images radar.
De retour à Toulouse, il est 23h. Une situation molle, et crasseuse disait-on. Mais le 25 mai, tout est possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier BUHARD
supercellule
supercellule
avatar

Nombre de messages : 5339
Age : 46
Localisation : Cheptainville (91)
Emploi : chercheur
Loisirs : Balades/rando, photographie, astro, informatique, et bien d'autres...
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: La légende du 25 mai ?    Lun 26 Mai - 18:06

Hoho ! Magnifique Dorian Smile
De superbes ambiances et des structures plus qu'évocatrices. Et pour couronner le tout, vous avez eu droit aux festivités électriques jusqu'en début de nuit, ce qui est une belle cerise sur le gâteau Smile
C'est vraiment amusant de voir également comme le récit cadre bien avec ce que nous avons vécu ici également. Dans le timing, l'enchainement des processus convectifs, l'apparition des structures et la manière de suivre ces orages, tout colle quasiment de la même manière, c'est étonnant !
On attend avec impatience les images de tes comparses !!

_________________
OlivePhoto

Si tous les éclairs étaient au chocolat, les chasseurs d'orages seraient obèses Wink
------

Dernière mise à jour : 28 février 2016 (si si ! ça arrive encore que j'arrive à le mettre à jour, ce site !!)

Je suis LA aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obuhard.free.fr
Xav28
supercellule
supercellule
avatar

Nombre de messages : 2487
Age : 34
Localisation : Chartres
Emploi : Profession libérale
Loisirs : l'orage!
Date d'inscription : 08/06/2009

MessageSujet: Re: La légende du 25 mai ?    Lun 26 Mai - 18:11

On devrait en faire un film de ce 25 mai ^^

beau rendu en tout cas Smile

_________________
Le book Temps d'orages: www.xavier-delorme.book.fr

Et Henri arrête de modifier mon avatar car ça me vire ma signature à chaque fois!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xavier-delorme.book.fr/
moow
supercellule
supercellule
avatar

Nombre de messages : 2661
Age : 53
Localisation : 78
Emploi : Au bord de l'eau.
Date d'inscription : 07/03/2008

MessageSujet: Re: La légende du 25 mai ?    Lun 26 Mai - 20:37

Yep beau bébé et très belle série.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fluidr.com/photos/57205547@N07/sets
Louis
supercellule
supercellule
avatar

Nombre de messages : 1794
Age : 78
Localisation : To lose
Emploi : Trouveur
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: La légende du 25 mai ?    Mar 27 Mai - 2:03

Je complète par quelques vues, panos et angles plus larges, ainsi qu'un time lapse de la première cellule qui met bien en avance la dynamique.

1er contact, arcus vers Cologne :




Même cellule un peu plus au nord, l'alimentation s'est bien concentrée entre Cox et Verdun :







Encore un peu plus tard, ça repart en arcus peu avant la dissipation, depuis Montech :




Et la dernière ligne nocturne au delà de Montauban :







Et le fameux Time lapse ! On voit que la phase "concentrée" (à la fin) est particulièrement intéressante. Le cisaillement est bien visible, mais il n'y a pas de rotation flagrante. A moins qu'elle soit suggérée par le mouvement de la couche supérieure, dommage que la colonne d'alimentation soit masquée :

https://vimeo.com/96528907
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.flickr.com/photos/louis-hecker/
Henri Buffetaut
supercellule
supercellule
avatar

Nombre de messages : 10246
Age : 30
Localisation : Milan / Versailles
Emploi : Architecte
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: La légende du 25 mai ?    Mar 27 Mai - 11:37

Vraiment super instructif et toujours des rendus aussi fins Louis. J'aime beaucoup! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phototormenta.actifforum.com
Frédéric Couzinier
Ligne de grain
Ligne de grain
avatar

Nombre de messages : 307
Age : 24
Localisation : Castres (81)
Date d'inscription : 03/12/2012

MessageSujet: Re: La légende du 25 mai ?    Dim 1 Juin - 14:23

Superbe ! Vous étiez vraiment très bien placés ! Comme quoi, ça se joue à pas grand chose...

Pour ma part cette chasse du 25 bien ratée a commencée dès le mercredi 21.
La ligne file sur le Lot avant même que je n'arrive sur Toulouse... Butin de chasse :  tongue 
1


Non plus sérieusement, tout commence réellement le jeudi...

Les modèles à mailles fines prévoient un risque orageux local entre le Sud du Tarn et l'Aveyron pour cette fin de journée.
En sortant de l'usine à 17h une ligne d'orages s'est déjà formée sur le centre du Tarn. Elle est à moins de 10 kilomètres de Castres. Je n'ai qu'une seule option pour rester à l'avant de celle-ci : partir pour Lacaune. Sur le trajet un arcus tente de se former, mais pris dans les forêts du Sidobre je ne peux pas faire grand chose...
Vue d'ensemble du système :
2

3

4


Pendant ce temps le sillage turbulent continue sa course vers l'Est.
La zone pluvieuse avance très lentement et ne sera toujours pas passée avant la tombée du jour. Retour à la maison.
Lorsque j'arrive sur Castres quelques rayons de Soleil percent le ciel et éclairent les collines derrière moi. L'enclume du système orageux commence à se parer de mammatus. Je jette un coup d'œil aux images satellites : la ligne a tendance à se régénérer sur les Cévennes et l'étalement des cumulonimbus semble vouloir surplomber le Tarn encore un moment...
5


Je me dis alors qu'il y a quelque chose à tenter avec le coucher du Soleil... Je trouve finalement un point de vue avec un grand pin. Parfait pour ajouter un peu de matière à mes images.
Il me reste 40 mètres de marche pour arriver en haut, mais j'ai du colza jusqu'à la taille. A présent je suis complètement trempé, le bras droit tendu vers le ciel pour ne pas mouiller l'appareil. J'ai l'impression que des mains retiennent sans cesse mes jambes à chacun de mes pas...
Après 10 minutes d'effort, le spectacle commence !
6

7

8

9

10


Le vendredi une perturbation traverse la France. C'est à l'avant qu'une évolution orageuse est possible, tôt dans l'après-midi.
Ca tombe mal, j'ai rendez-vous sur Perpignan à 16h. Une cellule s'active sur l'Aude, je tente le tout pour le tout. Détour par Saint-Pons pour intercepter l'orage sur mon trajet !
Je m'arrête à hauteur de Narbonne. Cette cellule s'est bien intensifiée 40 kilomètres à l'Ouest.
11

12


Samedi 24 Une situation très modeste est modélisée dans le Nord de l'Espagne. Ce n'est pas très important, ce week-end j'ai envie de bouger. C'est parti pour un long voyage !
Je passe le Pourtalet, puis direction plein Sud. Premier arrêt un peu avant Zuera, sur un plateau éolien. Déjà l'orage approche par le Sud.
L'ambiance est là, des champs de blé, des chemins de terre accessibles au milieu des éoliennes, une structure orageuse, les grands espaces...
13


La convection s'amorce sérieusement au Sud de la Navarre. Je reprends la route, direction plein Ouest ! Les routes sont droites, il n'y a quasiment personne, la vue est dégagée sur des kilomètres à la ronde avec des paysages très particuliers. Louis tu avais raison, c’est un très beau terrain de chasse !
Une fois passé Ejea de los Caballeros je me retrouve dans l'ombre et je peux naviguer à vue. Pouvoir vraiment chasser en fonction l'orage et non par rapport à un point de vue comme je le fais en France, c'est un réel bonheur !
Je me dirige donc vers la partie la plus active puis je m'arrête sur des petits plateaux.
14


Les nuages bas masquent la structure orageuse mais au loin il y a du mouvement...
14


Je remarque une très nette rotation. A gauche une micro rafale file sur les montagnes ! Quelque chose se prépare...
15


A présent l'orage s'est très bien organisé, un mésocyclone se forme... Ca sent la supercellule.
Quelques coups de foudre frappent à droite.
16


Je continue à essayer de capturer un coup de foudre, mais quand ça veux pas...
Soudain un filament nuageux descend de la base. Sa progression vers le sol est très rapide !
17


Belle bête quand même :
18


Après une bonne demi-heure d'activité supercellulaire l'orage n'est plus électrique et perd de sa vigueur. Une étrange lumière m'entoure.
19


Je file à présent vers le Nord pour rester proche de cette ligne. Cependant la phase de dissipation est bien amorcée, ça ne sert à rien de poursuivre cette traque.
Je continue tranquillement ma route vers Sadaba.
20


Dimanche 25 mai. Après avoir enchaîné les 6 heures de route j'arrive chez moi vers midi.
Je prends des forces et décide de repartir à la rencontre d'une cellule quasi stationnaire sur le Gers.
Arrivé sur Auradé l'aspiration est importante au Nord de cet orage.
21


La base nuageuse est très dense. Ne connaissant pas trop la région et étant un peu trop près à mon goût, je n'ai pas osé me repositionner au Nord du département. Après avoir vu les images de collègues Toulousains je me dis que j'ai raté quelque chose... Une amorce supercellulaire semble même probable.
22


La foudre arrive parfois à sortir des précipitations. Pendant ce temps des cellules naissent sur le Tarn. Je commence à prévoir un nouveau plan d'attaque.
23


L'orage passe et j'aperçois une partie des ascendances. Sur ma droite une ligne de cumulus très sombres commence à précipiter.
Je vais prendre la direction d'Albi pour me dégager des pluies.
Cette nouvelle cellule déverse des trombes d'eau sur le périphérique. Grace à son caractère stationnaire j'arrive facilement à la dépasser.
24


Peu avant Gaillac un train de cellules se forme et commence à lâcher de nombreux éclairs sur fond de lumière de Soleil couchant.
Il s'agit sûrement du moment clé de ces 4 jours de chasse et je me retrouve bloqué sur l'autoroute dans un secteur que je ne connais pas du tout. La plaine est boisée et je ne sais pas où trouver une colline avec vue dégagée... Je continue en direction des hauteurs au Nord-ouest d'Albi.
Tous ces petits orages se sont soudés en un système linéaire qui conserve une activité foudre modérée.
25


La ligne orageuse change de direction et part sur le Tarn-et-Garonne. C'est pas encore aujourd'hui que j'aurai des clichés de foudre. Deux fois mal positionné durant cette chasse. Enfin, à 30 ou 40 kilomètres près c'est acceptable !
26
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.couzinier-photos.book.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La légende du 25 mai ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
La légende du 25 mai ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rocky Balboa : Une légende s'écrit jusqu'au dernier round.
» [Warner] Le Royaume de Ga'Hoole - La Légende des Gardiens (27 octobre 2010)
» Salvatore R.A. - L'invasion des ténèbres - La Légende de Drizzt 9 - Les Royaumes Oubliés
» DT Louis XIII 1639H (332) légende inédite?
» Cahors : la légende du pont du diable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phototormenta :: Orages, prévisions, comptes-rendus, chasses :: Photos d'orages-
Sauter vers: